Sud-Kivu : La Division du Plan satisfaite des réalisations du programme de coopération RDC-UNICEF dans différents domaines d’interventions

Publicité sponsorisée

programme de coopération RDC-UNICEF sud kivu

Le chef de division du Plan au Sud-Kivu Justin Kashole exprime sa satisfaction quant aux résultats réalisés par différents services étatiques dans le cadre des activités du Programme de Coopération RDC-UNICEF 2020-2024.
Il l’a ainsi exprimé lors de la Revue Annuelle 2021 des activités réalisées et la planification des activités pour l’exercice 2022-2023, ce jeudi 18 novembre 2021 à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Justin Kashole parle de 13 millions comme montant alloué dans différents secteurs dont le taux d’exécution est estimé à 80% en cette date, et le 20% sont en cours d’exécution.

Ce dernier félicite tous les acteurs suivants leurs secteurs d’interventions, les partenaires du Gouvernement et les autorités chacun pour son implication et ce, malgré la pandémie de coronavirus qui a perturbé la cour normale des activités pendant plusieurs mois.

«Nous venons de clôturé le premier plan de travail roulant, PTR 2021. La 1ère année ce n’était pas facile, on s’est heurté à plusieurs difficultés liées à la pandémie, c’est le dernier trimestre 2021 qui nous a permis d’atteindre les résultats escomptés dans les 5 domaines d’interventions dans lesquels UNICEF intervient. Le budget alloué était de 13millions, on a exécuté jusqu’à 80% et le reste est en cours d’exécution, en fin décembre en sera à 100% si pas plus», a-t-il confié.

Les activités réalisées dans différents secteurs (Santé, Education, Protection, C4D etc) ont été présentées et celles pour l’exercice 2021-2022 ont été projetées.

Le chef de bureau de l’UNICEF au SudKivu et Maniema Saidou Dialo, a, dans son mot, peint le tableau de la situation des enfants au SudKivu dans différents domaine dont 48% sont en retard de croissance, 18% d’enfants en âge de fréquentation de l’école sont en dehors du système scolaire etc, avant d’appeler à la mobilisation de tous au regard de la situation de l’enfant et de la mère au Sud-Kivu étant donné que la situation reste préoccupante.

«L’occasion nous est offerte pour faire un examen plus approfondi sans complaisance en vue de définir pour les 2 prochaines années, des interventions innovantes et à haut impact pour la survie de l’enfant, les différentes propositions du plan de travail roulant qui sortiront de ces assis devront être sur la base des analyses objectives basés sur les évidences et devront s’aligner sur les actions prioritaires définie dans le plan d’actions prioritaires des provinces du SudKivu et du Maniema. Un accent particulier doit être mis sur la préparation de la réponse aux urgences et la résilience des communautés ainsi que la participation communautaire et de la jeunesse», a dit Mr Saidou Dialo

Notons la présence dans ces assises de plusieurs autorités dont le ministre provincial du Plan Alain Shamavu, représentant du Gouverneur de Province, de la commissaire en charge du Genre, Famille, affaires sociales et relations avec les Partenaires etc.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée