Sud-Kivu : la désobéissance fiscale lancée dans 4 territoires pour exiger la réhabilitation de la RN2 et la RN5

Publicité sponsorisée

Victimes depuis plusieurs mois de la dégradation très avancée de la route nationale numéro 2 Bukavu Mwenga, et la celle numéro 5, Bukavu-Uvira-Fizi, les habitants de quatre territoires de la province du Sud-Kivu se sont lancé dans une campagne de désobéissance fiscale à partir de ce lundi 1er février 2021.

Cette option a été lévée par les acteurs de la société civile des territoires de Fizi, Uvira, Mwenga et Walungu, et ce, après un constat déplorable du silence des autorités provinciales et nationales sur l’état actuel de ces infrastructures, pourtant d’intérêt national.

Dans une déclaration signée conjointement par les présidents de ces structures citoyennes, ces derniers appellent les populations de ces quatre territoires et celles de villes de Kamituga, Uvira et Baraka de ne plus payer les taxes et impôts jusquà ce que les autorités réhabilitent la RN2 et la RN5.

Il sied de rappeler que depuis le mois d’avril de l’année passée, les eaux du Lac Tanganyika ont engouffré une majeure partie de la RN5 dans les escarpements de Luhaga entre Uvira et Fizi, ce qui poussent les passagers à emprunter la voie lacustre pour se rendre le sud de la province, notamment à Baraka, Misisi et dans la province du Tanganyika.

Cette situation impacte négativement le prix des produits de première nécessité dans ces coins de la province, ce qui laisse la panier de la ménagère en danger, déplore André Byadunia, coordonateur de la nouvelle société civile congolaise axe sud du Sud-Kivu.

 

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée