Sud-Kivu : formés dans différents métiers, 300 jeunes adolescents reçoivent des kits de réinsertion sociale de la part de l’UNICEF

Publicité sponsorisée

300 jeunes adolescents reçoivent des kits de réinsertion sociale de la part de l’UNICEF

C’est dans le cadre du projet de résilience en éducation dans son volet éducation non formelle que plus de 300 jeunes adolescents ont bénéficié des kits de réinsertion sociale pour leur autonomisation dans le territoire de Walungu et Mwenga.

Le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique avec le fond des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont procédé à la distribution desdits kits à ces jeunes adolescents ayant suivi la formation en métier dans les domaines de menuiserie, de maçonnerie, de coordonnées, de coiffure, ainsi que de mécanique.

La cérémonie de distribution s’est déroulée au bureau de la chefferie de Walungu en présence des autorités locales.

Emmanuel Tshibangu, chargé de l’éducation à UNICEF au Sud-Kivu et au Maniema précise qu’il s’agit des jeunes adolescents qui n’ont pas suivi le cursus scolaire normal et âgé de 14 ans et plus, ceux sortis des groupes armés, des carrés miniers, des filles ayant conçu précocement et bien d’autres critères fixés sur base de leur vulnérabilité ou statut.

“Ce projet est réalisé avec le financement de MZKFW. UNICEF dans ce projet travaille avec quatre partenaires étatiques notamment le ministère de l’EPSP, de la jeunesse, la Division de la formation professionnelle et métier et la Division des affaires sociales. Les mécanismes de suivi des jeunes adolescents ont été mises en place par ces quatre ministères en consortium avec 4 ou 5 ONGS locales sous m’appuie des autorités locales”, déclare Emmanuel Tshibangu.

Le précité pense que ces enfants ont besoin d’une opportunité de faire la formation en métier pour avoir une vie meilleure à l’avenir. Il a demandé les autorités de les accompagner dans toutes leurs activités.

Lors de la dite cérémonie, les bénéficiaires n’ont pas caché leur joie pour les kits déçus en promettant d’en faire un bon usage afin d’améliorer leurs conditions de vie.

«J’ai choisi la menuiserie car j’adorais voir les hommes fabriquer des meubles. Je sais aussi faire des chaises déjà. Cette activité va me permettre de subvenir à mes besoins vitaux », raconte une jeune menuisière.

Les représentants de l’UNICEF et celui du Mwami, ont tous appelé les bénéficiaires à faire bon usage des matériels reçus.

Notons que le directeur provincial de l’éducation de la province éducationnelle sud kivu 1, Yoy Bokete a, par la même occasion, distribuer des kits scolaires pour tous les élèves de 1ère année primaire de Walungu, une façon de réaffirmer l’engagement des autorités de l’enseignement primaire, secondaire et technique pour la gratuité de l’enseignement.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée