Sud-Kivu : deux femmes lynchées dans la cité minière de Misisi à Fizi

Publicité sponsorisée

Fizi sud kivu

Des cas de justice populaire continuent à être rapportés dans différents coins de la province du Sud-Kivu.

Deux femmes, accusées d’avoir ensorcelé une autre femme de la cité, ont été lapidées dimanche 12 septembre dernier, par des jeunes en colère à Misisi dans le territoire de Fizi.

«Ces femmes ont été tuées après avoir été accusées d’avoir ensorcelé maman Sifa, une autre femme décédée brusquement quelques heures avant. Sa famille a pointé du doigt sa tante paternelle d’être auteure de la mort de cette mère de 7 enfants. Ces jeunes disaient qu’elle est connue pour ses actions. Sa tante a alors reconnu que c’est elle et ses trois amies qui ont tué cette femme. Elle a alors cité une autre femme présente», rapporte Norbert Mmunga, Point Focal du Centre International de Formation en Droits Humains et Développement à Ngadja, une organisation de défense des droits de l’homme.

Et qui ajoute : «Les familiers ont obligé à ces femmes d’aller ressusciter la femme mais nont pas pu et c’est là que les jeunes ont lapidé ces deux femmes».

Celui-ci condamne ces actes et appelle la population à éviter de se rendre justice, ainsi qu’aux services de sécurité et de l’ordre de jouer pleinement leur rôle en prévenant ces genres de cas devenus récurrents au Sud-Kivu.

 

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée