Successeur Nangaa : Médard Kankolongo exhorte au Chef de l’Etat d’entamer des consultations afin de reformer le système électoral

Médard Kankolongo, président du parti Congo en avant, a dans une déclaration dimanche 14 juin dernier, exhorté au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, d’entamer des consultations afin de reformer le système électoral.

A en croire le président du parti Congo en avant, il est nécessaire de reformer le système électoral avant de désigner les membres de la CENI.

“Nous disons, avant de désigner un candidat, il faut reformer notre système électoral, des reformes approfondies doivent être faites et cela ne peut passer que par des consultations crédibles autour du Chef de l’Etat”, a t-il dit.

Et de préciser : “Les mêmes causes produisent les mêmes effets, nous devons tirer les leçons du passé. Nous avons eu les élections 2006, 2011 et 2018, on ne parle jamais reconstruction toujours vérité des urnes. Il est grand temps que notre peuple, ensemble avec la classe politique devons réfléchir sur les élections apaisées”.

Lire aussi

Successeur de Nangaa : Sam Bokolombe plaide pour la neutralisation de tous les candidats parrainés par les politiciens

En outre, il demande aux confessions religieuses de cesser les pourparlers pour privilégier les consultations avec tous les acteurs politiques.

Il invite Lamuka à mettre de côté leurs différences afin d’envisager un bon processus électoral de 2023.

Pour rappel, les confessions religieuses poursuivent les pourparlers pour la désignation d’un candidat commun, remplaçant Corneille Nangaa à la tête de la CENI.

J.NK/L’INTERVIEW.CD