Situation sécuritaire à l’Est : Jean Marc Kabund accuse le régime Kabila de haute trahison

Publicité sponsorisée

Jean Marc Kabund

Au cours de son discours tenu vendredi 12 novembre dernier à l’occasion de la journée de la Base marquant les 3 ans de retrait de signature de Félix Tshisekedi à l’accord de Genève, Jean-Marc Kabund président a.i de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, a accusé le régime Kabila de haute trahison concernant la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Pour le 1e vice-président de l’assemblée nationale, la partie Est de la RDC ne comptait même pas l’effectif de 10.000 militaires sous Kabila.

“Il nous ont fait croire que dans l’Est, il y avait un effectif de près de 50.000 soldats, alors qu’après vérification, il n y avait même pas 10.000 soldats. C’est une haute trahison de leur part”, a déclaré Jean-Marc Kabund devant ses militants.

Avant d’ajouter : «Il suffit d’analyser la situation sécuritaire de l’Est pour comprendre que le chef de l’État et la population ne sont que des victimes du complot du régime Kabila ».

 

D’jessy M’boma B/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée