Sankuru: 15 députés provinciaux sur 24 ont retiré leur confiance au président et vice-président de l’Assemblée provinciale notamment pour détournement




Assemblée provinciale Sankuru

Après avoir organisé une plénière dans le but de faire tomber le gouverneur de la province du Sankuru Joseph-Stéphane Mukumadi, avec la participation des 17 députés provinciaux sur 24 qui composent l’Assemblée provinciale du Sankuru.

Le président de ladite Assemblée Benoît Olamba Odimba et le vice-président Anatole Dilomba ont été mis en accusation par 15 députés provinciaux sur 25 que compose l’organe délibérant du Sankuru.

Il l’ont fait dans une déclaration datée du 30 novembre 2019, et parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, ce lundi 2 décembre

Dans celle-ci, les 17 élus provinciaux reprochent le speaker de la première institution de la province et son vice de s’être gravement compromis dans l’exercice de leurs fonctions.

«…Volonté intentionnelle de créer une crise politique dans la province, en vue de faire ombrage aux initiatives du développement déjà annoncées par les partenaires », lit-on dans ladite déclaration.

Ils sont également accusés d’avoir détourner les primes du personnel administratif de l’organe délibérant.

« Détournement des primes du personnel administratif de l’Assemblée provinciale du Sankuru (article 145), du code pénal », indiquent-ils.

Signalons que la première institution du Sankuru avait au cours de la plénière du 23 novembre, demandé au Gouverneur Mukumadi de démissionner après son absence dans la plénière.

Cette dernière était consacrée à l’audition du programme quinquennal de l’exécutif provincial et l’investiture de l’équipe gouvernementale provinciale.

Roberto Tshahe