Beni: pour réclamer le retour de la paix, un groupe de jeunes oblige la population de marcher pieds nus




beni adf massacre

Depuis les premières heures matinales de ce lundi 2 décembre 2019, la population est obligée de se promener pieds nus sans souliers sur toute l’étendue de la ville de Beni, dans le Nord-Kivu.

C’est une façon pour les habitants de cette contrée de l’Est de la République démocratique du Congo de pleurer avec des milliers des familles victimes des atrocités des ADF, aussi pour réclamer le retour de la paix et la fin des tueries des rebelles présumés ADF dans la région.

Un groupe des jeunes circulent dans la ville pour obliger tout passant de se promener pieds nus.

Même les motos cyclistes et tous les conducteurs des engins roulants sont aussi concernés.

Les récalcitrants s’exposent à toute brutalité des jeunes visiblement en colère vis-à-vis de la dégradation de situation sécuritaire dans la zone.

Par ailleurs, des jeunes filles en pantalons ou mini-jupes sont aussi brutalisées par les mêmes jeunes qui les accusent d’atteinte à la pudeur en cette période où chacun doit appeler au secours pour que la paix revienne à Beni-ville.

Entre-temps les activités socio-économiques et scolaires sont paralysées ce lundi matin en ville de Beni

Milan kayenga