Rutshuru : détonations en armes lourdes et légères à Bukombo et Tongo, l’armée repousse des attaques simultanées des rebelles Nyatura (témoignage)




Rutshuru des militaires ont tué 3 civils

Les rebelles de coalition des mouvements pour le changement (CMC) Nyatura ont attaqué les avant-midi de ce jeudi 26 mars 2020 trois villages en groupement de Bukombo dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

D’abord, ces inciviques ont ciblé tôt le matin Makomalehe où il a un camp militaire déjà vidé et les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) sont intervenues pour repousser l’attaque.

Vers dix heures locales, c’était le tour de Shonyi et Kitwayovu respectivement à Bukombo et Tongo, mais là aussi les FARDC ont répondu à ces assauts selon le témoignage du maître Héritier Donald Gasheghu, président de la Vison pour la victoire du peuple (VVIP) un mouvement citoyen de la place, qui s’est confié à L’INTERVIEW.CD.

Lire aussi

Ituri : une dizaine des morts, le seigneur de guerre Ngudjolo de CODECO arrêté dans une embuscade tendue par les FARDC à Djugu

Notre interlocuteur précise que pour l’instant, des détonations en armes continuent à se faire entendre et difficile d’avancer un quelconque bilan. Il renchérit que la population vit maintenant la peur au ventre.

“La Vision pour la Victoire du Peuple VVIP section de Bwito signale encore ces endroits furent occupés par ces rebelles avant les opérations contre la FARDC en 2019 vers la fin. De ces avènements, la population très déçue d’abord de l’abandon de ces camps par la FARDC”, a-t-il confié.

Christopher Mulakirwa