RDC-Transco : L’ODEP invite le Chef de l’Etat à instruire une nouvelle mise en place au sein de cette société

L’Observatoire de la Dépense publique (ODEP) a dans une enquête publiée ce vendredi 18 septembre sur la gouvernance de la Société Transco, invité le Chef de l’Etat à instruire une nouvelle mise en place au sein de cette société avant l’acquisition des 450 nouveaux bus annoncés par le Ministère des transports et voie de Communication.

A en croire l’ODEP, malgré la réduction du nombre des bus, l’Etat continue à donner le carburant pour plus de 400 bus comme auparavant.

“Transco bénéficie de 80000 litres de carburant de lubrifiants, chaque mois depuis sa création, soit 960000 litres par an”, lit-on dans ce rapport d’enquête.

Et d’ajouter : “Dans ses différents rapports, Transco déclare mobiliser 89% de ses recettes à Kinshasa, soit une moyenne annuelle de 15 millions USD par an ; 1,7 millions USD pour le réseau interurbain, c’est à dire Kinshasa et les provinces. En se référant à ces chiffres, nous notons une utilisation non rationnelle de carburant, qui n’a aucun impact sur l’accroissement des recettes mensuel de 1,250 millions USD de 500 bus”.

Pour l’ODEP, le Gouvernement doit ordonner des poursuites judiciaires contre le Directeur général en suspension, son adjoint (actuellement intérimaire) et leurs collaborateurs dont le Directeur financier et le trésorier pour fraude, détournement des deniers publics, blanchiment des capitaux et mauvaise gestion.

J.NK/L’INTERVIEW.CD