RDC – Réformes judiciaires : l’UDPS accuse le FCC de vouloir « protéger les criminels et encourager l’impunité »

Publicité sponsorisée

UDPS

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/Tshidekedi) était en réunion dimanche 21 juin pour statuer sur trois propositions de Lois initiées par des députés du Front Commun pour le Congo (FCC) portant sur le fonctionnement de l’appareil judiciaire en République démocratique du Congo.

Le parti au pouvoir s’oppose à cette initiative et accuse le FCC de vouloir protéger les criminels et ainsi encourager l’impunité.

« L’analyse approfondie de ces trois propositions de Lois révèle la volonté politique du FCC de procéder à la violation de la Constitution Congolaise pour des calculs politiciens tendant à protéger les criminels et ainsi encourager l’impunité. Ces propositions de Lois constituent, ni plus ni moins, un recul éhonté sur le plan démocratique et une tentative d’asséner un coup dur à la politique actuelle du Chef de l’État, qui consiste en l’incarnation effective d’un État de droit dans lequel tous les citoyens sont soumis à la seule autorité de la loi », peut-on lire dans un communiqué de presse signé par Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS et rendu public ce même dimanche.

Le parti cher à Étienne Tshidekedi invite ainsi le FCC à retirer ses trois propositions de Lois, jugées inopportunes et inconstitutionnelles tendant à violer le principe de l’indépendance de la magistrature.

C. Mulakirwa/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée