RDC – Procès Mukuna : Le TGI/Kalamu réouvre les débats avec d’autres juges, annonce JC Katende

Publicité sponsorisée

Kinshasa Affaire Pasteur Mukuna

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Kalamu siégeant en chambre foraine à la prison centrale de Makala dans l’affaire de viol sur Mamie Tshibola qui oppose l’évêque Pascal Mukuna au ministère public, poursuit avec le dossier ce vendredi 3 juillet 2020.

A travers un message relayé sur son compte Twitter ce vendredi, Me Jean-Claude Katende, membre de la Campagne “Éveil patriotique ” a indiqué que le président de la Chambre dans ce procès a “refusé ” de prononcer la décision de la majorité des juges, ce, après toutes les étapes de l’instruction, audition des témoins et plaidoiries.

C’est ainsi que Jean-Claude Katende, préconise la sanction contre le juge président dans ce procès pour violation de la loi de la majorité des juges dans les décisions, car ayant décidé de réouvrir les débats avec d’autres membres dans la composition.

“Le juge Kibonge du TGI/Kalamu doit être sanctionné. Il a refusé de prononcer la décision de la majorité des juges acquittant Mukuna…Il a réouvert les débats dans le dossier avec d’autres juges “, lance Me Katende Jean-Claude sur son compte Twitter.

A noter que le président de la Chambre a décidé de réouvrir les débats ce vendredi 3 juillet en vue de permettre à un expert de décrypter la vidéo de sextape attribuée à l’évêque Mukuna.

Il sied de noter que le responsable de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK) est poursuivi pour viol, détention illicite des documents d’une parcelle et menaces de mort.

Pour viol, le ministère public avait requis 20 ans de prison contre L’Évêque Pascal Mukuna, au cours de l’audience du 17 juin dernier.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée