Kasaï Central/Covid-19 : Les agents d’hygiène aux frontières menacent de sécher leur prestation dans 48 heures pour non paiement

Publicité sponsorisée

Kasaï Central

Commis aux différents postes d’entrées sur l’ensemble de la province du Kasaï Central, les agents du programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF) menacent de quitter leurs lieux de travail dans 48 heures.

Ils se sont convenus de prendre pareille décision en accord, après plusieurs revendications faites pour l’amélioration des conditions dans lesquelles ils travaillent.

A cela s’ajoute l’épineuse question de leurs rémunérations bloquées sans aucune raison jusque là, et pourtant, le gouvernement de la république démocratique du congo avait à la province une somme de 150 mille dollars américains destinés à la riposte contre la maladie à Coronavirus.

“Notre argent est déjà ici en province.Nous ne comprenons pas pourquoi on ne veut pas nous payer et pourtant nous avons travaillé depuis 4 mois maintenant sans même une moindre motivation “, ont déclaré ces agents.

Eu égard à cette situation, les agents du programme national de l’hygiène aux frontières ont prévenu que si une suite favorable n’est pas réservée à cet énième ras-le-bol, ils vont tous abandonner et quitter les sites qu’ils surveillent.

“Nous demandons qu’on nous donne notre argent.
Ce n’est pas une offrande ou un cadeau, mais c’est notre droit. Sinon dans 48 heures soit jusque samedi, si on ne satisfait pas notre demande, nous allons sécher “, ont-ils ajouté.

Notons que jusqu’à présent, aucune lumière n’a été faite à ce sujet par les autorités de la province du Kasaï Central.

Ces agents procèdent notamment au prélèvement des températures dans les différentes frontières et au contrôle pour les respects des gestes barrières dans la province du Kasaï Central.

Cette dernière n’est pas encore touchée par la pandémie du Covid-19.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée