RDC/Plus de 120 personnes massacrées à Kishishe par le M23 : Le ras-le-bol du Collectif des mouvements citoyens AMKA Congo

RDC/Plus de 120 personnes massacrées à Kishishe par le M23 : Le ras-le-bol du Collectif des mouvements citoyens AMKA Congo

Plus de 120 personnes, des enfants y compris ont été lâchement massacrés par les rebelles du mouvement du 23 mars, à Kishishe, dans le groupement de Bwito en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Suite à cet énième cas de carnage de paisibles citoyens congolais, plusieurs voix s’élèvent pour condamner ces atrocités. C’est le cas du Collectif des mouvements citoyens et organisations des jeunes AMKA CONGO.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 02 décembre, cette structure exprime sa sidération face ce massacre, qui vient une fois de plus endeuillée la République Démocratique du Congo.

“Le collectif AMKA Congo vient d’apprendre avec consternation, le massacre de plus de 120 personnes dont les femmes et les enfants qui ont été sauvagement tuées par le M23 et ses alliés selon la Société civile locale. Le mode opératoire prouve à suffisance que ces tueries ciblées de Kishishe dans le groupement de Bambu en territoire de Rutchuru ont un lien avec le grand Nord, ils ont un nom sans tergiversation : M23 et alliés. Les Congolais ne se laisseront pas faire.
Le Collectif AMKA Congolais est sidéré par cet acte ignoble qu’il condamne avec fermeté et la toute dernière énergie”, lit-on dans ce document exploité par L’INTERVIEW.CD.

Au regard de la persistance des tueries et des massacres dans l’Est de la RDC, AMKA Congo tire la sonnette d’alarme et interpelle la communauté internationale face aux atrocités déjà commises par le M23 et leurs alliés rwandais et ougandais dans l’Est du Congo.

“Le Collectif AMKA Congo sollicite une enquête internationale pour dégager les responsabilités et prouver à la face du monde ou confirmé que sa partie Est n’est que victime d’un terrorisme appuyé par le Rwanda et l’Ouganda. Le collectif AMKA Congo s’associe aux victimes de cette barbarie et transmets ses condoléances les plus attristés à toutes les familles éprouvées. Le Collectif Amka Congo regrette par ailleurs que, lors d’une réunion organisée en conseil des ministres par le Président Rwandais, il s’est permis de dire que ces sont les dirigeants Congolais qui sont derrière ce qui se passe à l’Est du pays. Pour le Collectif Amka Congo, il s’agit d’un Monsieur qui souffre d’une mégalomanie et une manière de vouloir diviser les Congolais qui sont tous mobilisés autour du Chef de l’État pour mettre fin aux aventures belliqueuses du Rwanda en RDC. Le Rwanda doit prendre langue avec ses fils, quitter la RDC et être sanctionné par la communauté internationale que de cacher sa honte et cracher sur les Congolais”, renchérit ce communiqué.

Il sied de rappeler que ce massacre a eu lieu à Kishishe la semaine dernière. Plusieurs dizaines d’enfants qui avaient trouvé refuge dans une église avec leurs parents ont également étaient tués.
Des sources de la société civile locale parlent de plus de 122 civils et ceux qui les ont tués c’est les M23 qui sèment la terreur dans la région.

 

Pascal Ngabo/L’INTERVIEW.CD