RDC-Menaces de mort contre Denis Mukwege : Michelle Bachelet se dit inquiète de la situation et appelle à une action rapide pour enquêter sur les auteurs

Publicité sponsorisée

Denis-Mukwege

Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, après avoir appris les menaces de mort contre Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, s’est dit inquiète et a appelé à une action rapide pour enquêter sur les auteurs de ces menaces avant de les traduire en justice.

« Sa vie semble être sérieusement menacée. Je salue l’engagement public du président Tshisekedi à assurer sa sécurité, et j’espère que Denis Mukwege et son équipe bénéficieront d’une protection complète de la part des autorités congolaises afin que le travail indispensable qu’ils accomplissent jour après jour à l’hôpital de Panzi puisse être garanti », lit-on dans ce communiqué dont une copie est parvenue ce vendredi 28 août à la rédaction de L’INTERVIEW.CD.

En outre, elle exhorte les autorités congolaises à adopter le projet de loi sur la protection et la réglementation de l’activité des défenseurs des droits de l’homme conforme aux normes internationales.

Par ailleurs, elle leur demande également de renforcer leurs efforts pour prévenir de nouvelles violations des droits de l’homme et de nouveaux abus dans l’Est de la RDC.

Il sied de rappeler que Denis Mukwege, responsable de l’hôpital Panzi et prix Nobel de la paix a été victime des menaces pour avoir condamné les récents meurtres de civils dans l’Est de la RDC.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée