RDC : L’UDPS invite à nouveau le FCC de procéder au retrait de ces propositions de lois et se dit prêt à donner le mot d’ordre en cas de refus

Publicité sponsorisée

Limete : les alentours du siège de l’UDPS quadrillés par la police nationale
Des partisans de l’UDPS attendent l’arrivée de Felix Tshisekedi devant la permanence de leur parti à Kinshasa, le 17/04/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) a dans un communiqué signé ce jeudi 25 juin dernier par le porte-parole a.i Simon Adrien Kalenga, invité à nouveau le FCC de procéder au retrait de ces trois propositions de lois et s’est dit prêt à donner un mot d’ordre en cas de refus du FCC.

A en croire l’UDPS/Tshisekedi, le mot d’ordre n’a pas encore était donné.

“L’UDPS/Tshisekedi affirme qu’elle détient encore à ce jour son mot d’ordre entre ses mains, qu’elle ne l’a pas encore donnée, mais qu’elle n’hésitera pas à le faire en cas de refus du FCC d’écouter le peuple”, lit-on.

Et de renchérir : “Ledit mot d’ordre n’est pas encore donné. C’est plutôt encore une chance donnée au FCC d’entendre raison, en vue d’un acheminement apaisé pour la Consolidation de l’Etat de droit”.

Il sied de rappeler que Aubin Minaku et Sakata ont introduit trois propositions au Bureau de l’Assemblée nationale sur la réforme judiciaire.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée