RDC : le procès en appel de Vital Kamerhe reprend ce lundi 31 mai 2021

Publicité sponsorisée

Vital Kamerhe

Le procès en appel de l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi reprend ce lundi 31 mai à la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’Etat dans lequel Kamerhe est poursuivi par la justice congolaise pour détournement des fonds alloués à l’achat des maisons préfabriquées.

Déjà, le Collectif des avocats de Vital Kamerhe, président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), avait saisi par écrit, le jeudi dernier, le président de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, pour demander l’autorisation de la couverture médiatique du procès en appel de leur client.

Mais au dernière nouvelle, nous apprenons que l’audience prévue le 31 mai ne sera par médiatisée, la cour n’ayant pas répondu favorablement à cette requête.

Condamné au premier degré à 20 ans des travaux forcés le 20 juin 2020, Vital est admis dans une structure médicale où il récoit des soins vu sa santé qui s’était dégradée à la prison de Makala.

Les militants, cadre et sympathisants de son parti l’UNC ont toujours clamé son innocence estimant que leur leader était victime d’un complot politique. Vendredi 28 mai, les membres de l’UNC/Sud-Kivu ont une fois de plus appelé le président Tshisekedi de s’impliquer pour la libération de son allié « victime d’acharnement de de complot politique », ce, après une marche pacifique dans la ville de Bukavu.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée