RDC : Le gouvernement demande officiellement le départ du porte-parole de la MONUSCO

Publicité sponsorisée

Le gouvernement congolais à travers le ministre des Affaires Étrangères, Christophe Lutundula a officiellement demandé au porte-parole de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) Mathias Gillman de quitter le territoire congolais dans le plus bref délai.

Pour le gouvernement congolais, ce porte-parole de la MONUSCO avait fait des déclarations indélicates et inopportunes par aux tensions entre la population civile et la MONUSCO.

À en croire le gouvernement, la présence de Mathias Gillman n’est pas de nature à favoriser un climat de confiance mutuelle et de sérénité si indispensable entre les institutions congolaises et la MONUSCO.

Pour rappel, depuis quelques jours, la relation entre la MONUSCO et la population congolaise n’est plus au beau fixe. Les casques bleus de cette mission Onusienne avait tiré sur 3 congolais dimanche 31 juillet dernier, au poste frontalier de Kasindi.

 

Rédaction de L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée