RDC : le gouvernement condamne les marches organisées le 9 juillet et promet de traduire les auteurs des actes de violence en justice

Publicité sponsorisée

le gouvernement condamne les marches organisées le 9 juillet

Les responsables au sommet des services de sécurité civile et civile se sont réunis ce dimanche 12 juillet 2020 au tour du premier ministre Ilunga Ilunkamba, à la primature, dans une séance de travail.

A l’issue de la réunion, le Vice-premier ministre, ministre en charge de l’intérieur et sécurité Gilbert Kankonde, a fait le compte-rendu de ladite réunion avec le chef du gouvernement.

D’après le VPM Kankonde, l’exécutif national a condamné les marches organisées en date du jeudi 9 juillet 2020, car ayant violé la la mesure de l’état d’urgence décrété par le chef de l’Etat, tout en annonçant de traduire en justice les auteurs des actes de violence.

“En ce qui concerne les marches du 9 juillet dernier, les participants ont condamné fermement ces marches organisées en violation de l’état d’urgence décrété par le Chef de l’Etat ainsi que les violences ayant conduit en des pertes en vies humaines et la dégradation des biens publics et privés “, a-t-il dit.

Et d’ajouter : “Ils ont réitéré la décision du conseil des ministres du 10 juillet 2020 de traduire les auteurs de ces actes ainsi que leurs commanditaires devant la justice pour qu’ils répondent de leurs faits “.

Signalons qu’au cours des manifestations anti-Malonda organisées le 9 juillet dernier, les morts et blessés ont été enregistrés dans quelques villes de la République démocratique du Congo.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée