RDC : le CLC annonce une mobilisation en cas de désignation d’un membre de l’équipe Nangaa à la tête de la CENI (Communiqué)

Dans un communiqué daté du 9 juin dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, le comité laïc de coordination « CLC » dit suivre de prêt les démarches amorcées pour la nomination d’un nouvel animateur à la tête de la Centrale électorale en RDC.

Pour le CLC, aucun membre de l’équipe de l’actuel président Corneille Nangaa ne peut pas dirigé cette institution d’appuie à la démocratie chargée d’organisation des élections.

« Le CLC informe l’opinion tant nationale qu’internationale et particulièrement la présidente de l’Assemblée nationale que le peuple congolais n’acceptera jamais un membre de l’équipe Nangaa à la tête de la CENI… L’histoire la plus récente démontre que la gestion chaotique du processus électoral par l’équipe Nangaa est à la base de l’actuel dysfonctionnement des institutions de l’Etat, en bridant tous les espoirs du peuple congolais pour une alternance et un changement véritablement démocratique de la vie nationale », lance le CLC dans son communiqué.

D’où, le Comité Laïc de Coordination annonce une mobilisation dans les jours avenir pour faire entrave à la nomination d’un des membres du comité Nangaa.

« Le CLC se tient désormais activement saisi de la question et se mobilisera en conséquence pour faire barrage à cette initiative qui jette déjà un lourd discrédit sur les échéances électorales à venir, ce qui cette fois-ci ne passera pas », conclut-il dans ledit communiqué.

Pour rappel, les membres des confessions religieuses étaient réunis lundi et mardi 9 juin au complexe scolaire Cardinal Mosengwo sur demande de la présidente de l’Assemblée nationale en vue de désigner un candidat commun devra être porté à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en remplacement de Corneille Nangaa ayant touché à terme de son mandat.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD