RDC/Ebola : MSF suggère que les communautés locales soient placées au cœur de l’intervention pour la réussite de la riposte

Publicité sponsorisée

msf ebobla rdc

L’éradication de la maladie à virus Ebola pose toujours problème au regard des désintéressements des communautés locales, pour faciliter l’accès aux soins de santé.

Dans une communication faite via son compte twitter ce vendredi 30 août 2019, Médecins Sans Frontières (MSF), note que le cap de 2000 morts vient d’être atteint, malgré l’efficacité du vaccin expérimental

« Alors que le nombre de décès dû à Ebola atteint les 2000, cela rappelle tristement qu’après un an, la réponse apportée ne parvient pas à mettre un terme à l’épidémie, qui s’est récemment étendue à de nouvelles zones du Nord et Sud-Kivu, et continue de faire rage en Ituri. Malgré de nouveaux traitements thérapeutiques et un vaccin expérimental qui se sont tous révélés efficaces, les communautés locales ne sont toujours pas assez impliquées et continuent même d’exprimer des sentiments hostiles à l’égard des activités de lutte contre Ebola », MSF/RDC

Pour Tristan le Lonquer, coordonnateur des urgences de MSF au Nord-Kivu, les communautés locales doivent être placé au centre de l’intervention

« Nous devons placer les communautés locales au cœur de l’intervention en décentralisant certaines activités liées à Ebola dans les structures de santé locales que les gens connaissent et soutenir l’accès aux soins de santé en général. » Tristan le Lonquer.

L’épidémie de la maladie à virus Ebola vient d’atteindre le cap de 2000 en République Démocratique du Congo, depuis une année.

Roberto Tshahe

Publicité sponsorisée