RDC – destitution de Kabund : Pour Ngoyi Kasanji « La Haute cour a dit le droit, l’orgueilleux est parti… « 

Publicité sponsorisée

Ngoyi Kasanji Félix Tshisekedi

A travers un message relayé sur son compte Twitter ce mercredi 17 juin 2020, le député national Alphonse Ngoyi Kasanji a réagi au sujet de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, approuvant la destitution de Jean-Marc Kabund du bureau de la Chambre basse du parlement congolais.

Pour cet élu de la ville de Mbuji-mayi au sein du regroupement politique Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, la Haute Cour a dit le droit.

« Enfin, la Haute Cour a dit le droit, l’orgueilleux est parti la queue entre les jambes, l’orgueil précède souvent la chute, triste…La vie est vraiment ironique, il faut la vivre avec l’humour « , peut-on lire dans le Tweet de l’ancien Gouverneur du Kasaï Oriental.

A noter que la Cour constitutionnelle a déclaré la requête de Kabund-A-Kabund contre l’Assemblée nationale de recevable et non fondée.

Pour rappel, les députés nationaux ont voté en date du 25 mai 2020 en une majorité absolue, la destitution de Jean-Marc Kabund-A-Kabund.

Sur 315 votants, 289 députés ont voté pour la destitution de Kabund-A-Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale suite à une pétition initiée par l’élu du MLC Jean-Jacques Mamba.

Après l’arrêt de la Cour constitutionnelle, les avocats du président ad intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès envisage de poursuivre avec d’autres voies pour la réhabilitation de leur client à son poste.

Déjà une saisine à la Cour de cassation est en gestation, annonce les mêmes avocats après l’audience de ce mercredi.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée