RDC – décès du Gen. Kahimbi : le CNSA appelle les forces politiques et sociales à “s’abstenir” aux déclarations susceptibles d’allumer le feu (communiqué)

Publicité sponsorisée

Général Delphin Kahimbi

A travers un communiqué daté du 1er mars 2020 dont la Rédaction de L’INTERVIEW.CD s’est procurée d’une copie, le conseil national de suivi de l’accord (CNSA) dit avoir appris avec “émotion” la mort du général Delphin Kahimbi.

“Le CNSA présente ses condoléances les plus attristées au président de la République, Chef de l’Etat…Nos condoléances vont aussi à l’endroit du chef d’état-major général des Forces armées congolaises , aux officiers généraux et supérieurs, aux sous officiers et aux soldats; A la veuve son épouse, aux enfants et à toute la famille de l’illustre disparu “, lit-on dans le communiqué.

A cet effet, le CNSA que dirige Joseph OlenghaNkoy invite toutes les classes politiques et sociales de la République démocratique du Congo à “s’abstenir” de toute déclaration susceptible d’allumer le feu sur les circonstances du décès du général Delphin Kahimbi.

Cet appel est dans le but de préserver la paix et la concorde nationale, rapporte le communiqué du CNSA.

Le même communiqué charge le Haut commandement militaire de mener en toute sérénité une enquête en suivant les lois de la République.

Pour rappel, le chef d’État-major adjoint des FARDC en charge du renseignement militaire, le général Delphin Kahimbi s’est éteint le vendredi 28 février 2020 à Kinshasa.

Ce, après sa suspension le 27 février.

Crispin KAZADI

Publicité sponsorisée