Procès 100 jours : La Cour de cassation devra statuer sur la demande de liberté provisoire de Kamerhe refusée par la Cour d’Appel

Vital-Kamerhe
Me Kabila Muana Kabila a droite lors de l'ouverture du procès de Vital Kamerhe lundi 11 mai 2020

Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a été entendu ce lundi 03 août devant la Cour de Cassation, siégeant en appel en chambre du Conseil.

A en croire Michel Moto, assistant particulier de Vital Kamerhe, la Cour de cassation doit statuer sur la liberté provisoire refusée par la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe.

Lundi 27 juillet dernier, la Cour d’Appel avait refusé d’accorder la liberté provisoire à Vital Kamerhe, détenu depuis le 8 avril dernier à la prison centrale de Makala et ces avocats avaient saisi la Cour de cassation contre le rejet de la demande de liberté provisoire.

Pour rappel, son procès en appel est prévu pour le 7 août prochain.

Soulignons que Vital Kamerhe a été condamné le 20 juin dernier à 20 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics.

J.NK/L’INTERVIEW.CD