Nord-Kivu : L’UNICEF déplore la mort de 4 enfants lors de récentes attaques des civils à Rutshuru

Publicité sponsorisée

Rutshuru

Dans un communiqué publié ce samedi 25 juin, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a déploré la mort de quatres enfants lors de récentes attaques armées contre des civils dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Selon cette même source, près de 41.000 enfants déplacés âgés de 3 à 17 ans ne vont pas à l’école et près de 29.000 enfants sont privés d’éducation car leurs écoles sont occupées par les personnes déplacées.

« Les enfants sont traumatisés par la violence dont ils sont témoins et ont besoin des soins psychosociaux. Malgré les difficultés rencontrées pour accéder aux zones touchées en raison de la situation sécuritaire, l’UNICEF a été en mesure d’apporter une réponse de première ligne aux familles déplacées et nous allons intensifier notre aide dans les prochaines semaines », a dit Jean Metenier coordinateur de l’UNICEF pour l’est de la RDC.

En outre, l’UNICEF rassure qu’il va fournir à environ 900 élèves de la zone de Rwanguba, dans le territoire de Rutshuru, des espaces d’apprentissage temporaires, des fournitures scolaires, des kits d’hygiène et de menstruation et ils vont bénéficier des cours de rattrapage pour ceux qui doivent passer leurs examens de fin d’année.

 

Rédaction de l’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée