Nord-Kivu : Les barrières érigées illégalement à Masisi supprimées par l’armée




Nord-Kivu barrières Masisi armé
L'INTERVIEW.CD/Photo Archive, Justin KABUMBA.

Bonne nouvelle à la population du territoire de Masisi et aux usagers de la Route Kichanga, Kalembe et Mweso,en territoire de Masisi au Nord-Kivu Kivu, l’armée congolaise vient de supprimer les barrières qui étaient érigées illégalement par certains des éléments FARDC dans le Bashali Mokoto en territoire de MASISI.

Selon la société civile locale joint aut téléphone par L’INTERVIEW.CD, cette décision intervient 24 heures après une réunion tenue la semaine dernière dans le masisi et qui a réunis différents leaders locaux et plusieurs autorités militaires et policières.

La décision de la suppression des toutes les barrières à été prise à l’issue d’une cette rencontre que le conseil local de sécurité convoquée d’urgence dimanche par le chef de la chefferie de Bashali qui a réunis les autorités militaires et policières de la zone

>>>A LIRE: Beni – La société civile appelle à la traque urgente des ADF après la mort de 3 personnes

“La chefferie a convoquée cette réunion en réaction à la lettre lui adressé samedi dernier par les organisations locales des jeunes exigeant la suppression de ces barrières”, a déclaré Laurent Kamutu.

Ces jeunes annoncent même une séries des manifestations le jeudi prochain pour protester contre la multiplicité des barrières érigées illégalement par l’armée congolaise ,sur les AX Kichanga, Mweso ,Kalembe, pour ne citer que cela.

Signalons que depuis plusieurs années la population qui fréquente cette rouge fait face aux tracasseries perpétrées par certains éléments indisciplinés qui seraient des FARDC.
Les usagers sont contraint de payés au moins 100 fc à chaque traversée d’une barrière, une situation que la population avait longtemps dénoncée, mais souvent aucune suite favorable n’a toujours pas été donnée.

Justin KABUMBA