Nord-Kivu : le gouverneur Kasivita plaide pour l’éradication des entreprises criminelles pour le décollage de la Province




Le gouverneur du Nord-Kivu a demandé aux semeurs de troubles dans sa province d’arrêter les salles besognes afin de rassurer le décollage de la Province.

Kasivita Carly l’a dit lors de la présentation de l’édit budgétaire de la Province pour l’exercice 2020, ce samedi 07 décembre à l’Assemblée provinciale.

Le gouverneur a souhaité voir toutes les entreprises criminelles dans sa provinces se transformer à des équipes de développement pour l’avancement de la juridiction sous sa responsabilité, surtout à travers la mobilisation des recettes pour répondre aux multiples attentes de la population.

“Je lance un vibrant appel à l’ensemble de la province du Nord-Kivu plus particulièrement aux compatriotes qui sèment encore la désolation afin qu’ils soient définitivement mis un terme à toutes les entreprises criminelles qui minent le décollage de la Province. Voici une occasion en or pour les détenteurs illégaux d’armes de se convertir en acteurs de développement”, a déclaré Nzanzu Kasivita Carly.

Il faut rappeler que le projet d’édit budgétaire déposé à l’Assemblée provinciale est de 158 331 969 845 FC.

Déjà parmi les élus provinciaux, les voix n’ont pas tardé de s’élever au sujet de ce budget. Le cas illustratif est celui du député provincial Promesse Matofali qui a qualifié ce budget d’irréaliste.

Ajoutant, son collègue Saïd Balikwisha pense que ledit projet ne répond pas aux vraies attentes de la population nord-kivussienne, particulièrement celle de Beni qui doit, selon cet élu du territoire portant le même nom, être privilégiée, vue la vie pénible qui lui est imposée par l’insécurité.

Christopher Mulakirwa