Nord-Kivu/Goma : Lamuka confirme sa marche pour ce lundi malgré l’interdiction par les autorités

Publicité sponsorisée

militants lamuka

Ce lundi 13 juillet, la marche de la coalition Lamuka sur toute l’étendue nationale contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI, sera effective à Goma, au Nord-Kivu. Ceci est l’appel des leaders de la plateforme politique Lamuka. C’est ce qu’a signifié à l’opinion le député provincial Kakule Saasita, porte parole de l’opposition en province.

Selon ce cadre de ladite plateforme en province, aucune personne ne peut les intimider à ne pas marcher d’autant plus que la constitution reconnaît le droit d’exprimer son mécontentement par rapport à une décision prise par certaines gens, ne rencontrant pas l’assentiment des plusieurs.

“Faisant partie de Lamuka, mais aussi avec les autres sensibilités sociales comme les mouvements citoyens et autres, nous avons pensé qu’aussi à Goma, on puisse suivre le même rythme, l’appel était lancé par les leaders de tlamuka, à notre niveau nous avons seulement rappelé au maire de la ville notre itinéraire”, a-t-il indiqué.

Lire aussi

Manifestations Lamuka/Nord-Kivu : “Appeler la population à marcher sauvagement comme nous le suivons à la radio, c’est la pure rébellion” (Général de la Police Aba Van)

Cependant, ce parlementaire du Nord-Kivu a précisé que tout se fera dans le respect des gestes barrières.

“Les militants sont instruits et ils seront pacifiques pour dire NON à Malonda et aux lois de Minaku et Sakata, chacun sera vêtu de son cache nez”, a dit Kakule Saasita.

Pour rappel, Lamuka précise qu’à partir de 8h00, un rassemblement des manifestants sera tenu au Rond Point Signers, et à 10h00 la marche va débuter, pour chuter au Gouvernorat de la province du Nord-Kivu où un mémorandum sera déposé au chef exécutif de la province, son excellence Carly Nzanzu.

Cedrick Sadiki/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée