Nord-Kivu/Carence d’eau potable à Goma : la population court un grand danger et appelle à l’implication des autorités

Publicité sponsorisée

eau potable à Goma

Il ya un certain temps que la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu connaît une grande carence en eau potable et cela dans presque tous les quartiers.

Sur place, il faut faire plus de trois
kilomètres pour avoir de l’eau qu’on puise au lac et avec tous les risques surtout avec une très grande chaleur qui s’observe dans cette ville mais aussi une probable éruption du volcan Nyiragongo.

Quelques habitants de la ville de Goma qui se sont confiés à L’INTERVIEW.CD, disent être déçus de la carence d’eau en ce moment où la pandémie de Covid-19 n’a pas encore dit son dernier mot et que cette denrée de première nécessité s’avère importante pour la vie.

« Je suis maman Rehema, je vis dans le quartier Majengo dans la partie Nord de Goma, pour avoir de l’eau ici chez moi, c’est devenu au delà d’un rêve et cette situation fait une semaine. Nous courons beaucoup de risques dont les maladies hydriques liées à une carence d’eau, à cela s’augmente la pandémie du coronavirus qui exige l’usage quotidien et fréquent de l’eau pour le lavage des mains. Dans mon ménage pour subvenir à nos besoins, il nous faut au minimum 5 bidons dont 100 litres par jour mais ce jour pour avoir même un bidon c’est un casse-tête, d’où la regideso doit bien jouer son rôle afin de préserver les vies humaines. A part cela, l’opinion parle d’une éventuelle éruption du volcan Nyiragongo d’où l’hygiène doit être d’application, la question que l’on se pose est de savoir comment le faire sans eau « , a-t-elle confiée.

Avant de lancer l’appel aux autorités : « Nous appelons les nouvelles autorités militaires de faire de cette question une priorité et que le directeur provincial de la regideso puisse nous faire des explications sur la cause de cette Carence et qu’à la prochaine il puisse au moins nous prévenir pour prendre des précautions « , insiste-t-elle.

Joint à ce sujet, le directeur provincial de la REGIDESO M.David Angoyo Rutia a fait savoir que la vraie cause de cette Carence est due à une panne due à l’éclatement de la conduite au niveau du cercle sportif, une conduite qui dessert de l’eau dans la partie Nord de la ville de Goma.

M. David Angoyo a promis qu’une solution palliative sera trouvée.

« Nous sommes en train de travailler, nous avons des travaux que nous menons au niveau du cercle sportif. Le même tuyau qui transfère l’eau dans la partie Nord s’est éclaté et n’a pas su résister. Et donc la partie Sud au niveau du Lac là où il y a des usines est desservie. C’est pas donc toute la ville qui est en carence. On a travaillé hier ça a marché jusqu’à 3h. Mais la fuite a réapparu et nous sommes entrain de travailler. Nous espérons finir la nuit de ce lundi « , a-t-il expliqué.

A l’en croire, l’eau pourrait couler encore une fois dans les bornes la matinée du mardi 11 janvier 2022.

Signalons que la REGIDESO qui dit avoir présenté ses excuses à la population de Goma, indique qu’elle continue à travailler au service de la communauté et pourra fournir plus d’efforts pour que pareille situation ne se reproduise plus, a indiqué son responsable.

Mérite B. JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée