Nord-Kivu – Activisme des ADF à Beni : le député Magezi Celse accuse l’armée de négliger les alertes

Publicité sponsorisée

le député Magezi Celse

Le député provincial Magezi Celse accuse les forces armées de la République démocratique du Congo de négliger les alertes données sur les mouvements suspects des rebelles ougandais de l’ADF.

Cet élu du territoire de Beni déplore notamment les récentes attaques de ces assaillants à Mbau, Musuku, Kiniambaore, Tsotsora, Mulwa, Kabalwa et dans d’autres villages de ce territoire.

Il rappelle avoir signalé un mouvement d’hommes inconnus vers le parc national de Virunga en chefferie de Watalinga mais aussi en secteur de Ruwenzori. Magezi Celse dit regretter que les autorités militaires n’aient pas pris en compte cette alerte.

Il fait savoir qu’il va saisir d’ici-là le Chef de l’État Félix Tshisekedi à travers l’autorité provinciale du Nord-Kivu pour que la région de Beni soient déclarée une zone sinistrée.

« Il est inhumain et inadmissible de continuer à percevoir des droits, taxes et redevances auprès de la population qui est paupérisée par les affres des massacres pendant plus de six ans », a-t-il déclaré via une note relayée par sa cellule de communication.

C. Mulakirwa/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée