Nord Kivu : 500 miliciens du UPLC souhaitent rejoindre les FARDC

Publicité sponsorisée

Nord Kivu  500 miliciens du UPLC

Ils sont cinq cent, les combattants du mouvement Maïmaï de l’UPLC, l’Union des Patriotes pour la Libération du Congo qui ont fait le choix de quitter la brousse pour rejoindre les forces armées de la République démocratique du Congo. Cantonnés à BENI pour le moment, ils disent attendre la décision des autorités du pays pour les modalités de leur intégration au sein des FARDC.

Le chef d’Etat major de ce mouvement qui est à la tête de ses combattants dit qu’ils ont entendu l’appel du président de la République

«  nous avons été pendant longtemps dans la brousse car nous n’étions pas d’accord avec l’ancien régime. Nous venons d’écouter l’appel du nouveau président de la République qui nous a appelés à rejoindre les Forces Armées de la RDC pour construire ensemble la paix dans la région », a déclaré KAMBALE MAYANI.

Pour ce chef rebelle, ils n’ont plus raison de rester dans la forêt vu que le système a changé, il est temps que tout le monde apporte une pierre pour la reconstruction et la pacification du pays.

Il fustige ce pendant le silence du gouvernement congolais, depuis qu’ils ont décidé de quitter la brousse, ils n’ont réussi aucune aide de la part des autorités ni même une discussion avec les autorités de l’armée. Il lance un appel aux autres groupes armées qui sont encore dans la brousse de venir les rejoindre et accompagner la vision du chef de l’Etat en vue de faire face à l’ennemie commune de la RDC qui n’est autre que le sous-développement.

Augustin MOSANGE

Publicité sponsorisée