Mesures contre coronavirus :à Beni, les confessions religieuses suspendent les cultes mais exigent la libération de leurs collègues arrêtés




Bishop Janvier Baraka

Dans le cadre de la vulgarisation des mesures contre la propagation du coronavirus en République démocratique du Congo, le maire de la ville de Beni au Nord-Kivu a réuni ce samedi 21 mars 2020 les responsables des confessions religieuses de sa juridiction.

Objectif, appeler les responsables des églises à accompagner les mesures arrêtées par le chef de l’État contre la pandémie du coronavirus.

Dans l’ensemble, les responsables des confessions religieuses de Beni ont accepté de fermer les églises ” en vu de promouvoir la santé”.

Lire aussi

Nord-Kivu – coronavirus : le gouverneur va en guerre contre quiconque voudra, au nom de la foi, “tromper la population qu’il a la solution”

” Nous demandons à tous les fidèles de prier à la maison pour ces quatre semaines en vue de promouvoir la santé. Continuons à implorer la grâce de Dieu pour que cette maladie ne puisse pas arriver ici chez nous à Beni. Ainsi donc, nous acceptons de suivre toutes les mesures de prévention arrêtées par le président de la république”, a déclaré à L’INTERVIEW.CD le révérend Jeanvier Baraka, président du conseil des confessions religieuses en ville et territoire de Beni.

Toutefois, les responsables des églises ont plaidé pour la libération de leurs collègues pasteurs arrêtés vendredi 20 mars par les services de sécurité pour n’avoir pas obéi à la mesure d’interdiction des cultes dans les églises.

Milan Kayenga