Mbuji-mayi : les militants de l’UDPS projettent la destruction de toutes les résidences et bâtiments appartenant au FCC et ses membres

Publicité sponsorisée

l'ACDD mbuyi mayi

Dans la ville de Mbuji-mayi, chef-lieu du Kasaï Oriental s’observe un mouvement inhabituel depuis mardi 26 mai 2020, ce, après la déchéance de Jean-Marc Kabund-A-Kabund au bureau de l’Assemblée nationale.

Les militants de l’UDPS associés à certains jeunes se sont donnés aux actes de vandalisme avec pillage systématique dans deux bureaux abritant le siège du PPRD et de l’ACDD, situés sur l’avenue Kalonji en commune de Diulu, tous les deux partis politiques membres du Front Commun pour le Congo (FCC).

D’après les informations recueillies par L’INTERVIEW.CD, les militants du parti présidentiel annoncent la destruction et pillage des bâtiments et résidences des cadres du FCC se trouvant dans la capitale mondiale du diamant industriel.

Parmis les édifices figurent ceux appartenant au député national et ancien Gouverneur du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, comme indiquent ces militants en colère.

Lire aussi

Déchéance de Kabund : A Mbuji-mayi, les jeunes extorquent les biens de consommation dans les différents marchés

Il nous revient également que, plusieurs membres de la représentation provinciale de la classe politique de Joseph Kabila sont sous menaces et vivent en clandestinité, a-t-on appris.

Cette situation a perturbé le bon déroulement des activités socio-économiques sur l’ensemble de la ville de Mbuji-mayi.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée