Manifestations contre Monusco : le caucus des députés nationaux du Grand Nord-Kivu exige le départ des casques bleus




députés nationaux du Grand Nord-Kivu

Le caucus des députés nationaux du Grand Nord-Kivu ont manifesté leur position face aux manifestations de la population pour réclamer le départ de la mission onusienne qu’elle qualifie d’inactive sur le terrain, alors que les habitants ne cessent de trouver la mort par la nébuleuse de rébellion ADF.

Ils l’ont fait savoir lundi 2 décembre 2019, ce, après une rencontre avec le secrétaire général adjoint aux opérations au sein de l’organisation des nations-unies, Jean-Pierre Lacroix et la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, dont les discussions ont tourné autour de l’insécurité et la présence de la Monusco à Beni.

Le président de ce caucus, le député Paul Muhindo Vahumawa qui a parlé au nom de tous les autres élus, a fait savoir que la Monusco doit tirer des conséquences de toutes les manifestations des civils à Beni, en particulier, et dans le grand Nord en général.

” A Beni, les populations n’ont pas cessé de se révolter, des marches sur marches, mais également il y a des opérations qui sont menées et qui restent jusqu’à présent soutenues par toute la population mais également les députés qui sont devant vous. Donc la protection des populations, c’est ça le vrai problème, et pour cette protection des populations nous continuons à appeler la Police à bien jouer son rôle et nous demandons à des gens qui font du figurant à ne plus le faire, notamment la Monusco de tirer des conséquences et de déguerpir de la zone de Beni “, a déclaré le député Paul Muhindo Vahumawa.

Ce groupe des élus du Grand Nord-Kivu ajoute que même la présidente de l’Assemblée nationale est d’accord avec leur démarche qui est celle de la population.

C’est dans ce cadre que ces députés nationaux souhaitent voir cette question être élargie en toute la chambre basse du parlement.

Christopher Mulakirwa