Manifestations anti-MONUSCO : L’un des blessés de Butembo a succombé de ses blessures, le bilan passe à 14 morts

Publicité sponsorisée

L’un des manifestants anti-MONUSCO blessés par balles à Butembo mardi 26 juillet dernier à Butembo, est mort mercredi 3 août à Beni où il était admis aux soins.

Moïse Ndambi, c’est son nom. Il était parmi les blessés pris en charge au pavillon du comité international de la Croix-Rouge.

Les sources médicales confirment sa mort en précisant que la balle avait perforé quelques organes internes, ce qui a occasionné la mort après plusieurs interventions pour tenter de sauver la victime.

Ce cas de décès s’ajoute à 13 autres qui étaient enregistrés le même jour dont 3 casques bleus de la MONUSCO.

D’autres dizaines de blessés de Butembo, Beni, Kasindi et Kanyabayonga sont pris en charge par le CICR à l’hôpital général de référence de Beni, quelques cas graves ont été transférés entre mercredi et jeudi à Goma, indique notre source.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée