Lomami : le directeur de la prison de Ngandajika condamné à 10 ans pour détournement de plus de 20 000$

Publicité sponsorisée

Tribunal de Grande Instance de Kabinda

Siégeant en foraine le vendredi 2 juillet dernier, le Tribunal de Grande Instance de Kabinda a condamné à 10 ans de travaux forcés et au paiement des dommages et intérêts de l’ordre de 8 millions francs congolais à l’Etat congolais, le directeur de la prison de Ngandajika dans la province de Lomami, Albert Kafwata Mubanga.

D’après le jugement du tribunal, Albert Mubanga était poursuivi pour avoir détourné les subventions de l’Etat, à hauteur de plus de 40 millions francs congolais destinés à la ration alimentaire des détenus.

D’après la partie civile, il lui est demandé de restituer également les subventions de l’Etat à hauteur de 28 254 dollars américains destinés à la ration alimentaire des détenus de la prison centrale de Ngandajika.

D’après ses avocats, après le verdict du tribunal, leur client a interjeté appel.

Il faut rappeler que le directeur de la prison centrale de Ngandajika, Albert Kafwata Mubanga a été placé sous mandat d’arrêt provisoire depuis dimanche dernier 6 juin dernier pour détournement des subventions de l’Etat destinées à la ration alimentaire des détenus et aux frais de fonctionnement de l’administration pénitentiaire après la dénonciation des organisations de défense de droits de l’homme.

Daniel Ilunga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée