Lomami- EPST : Des enseignants menacent de boycotter la reprise des cours et exigent le paiement de leurs salaires

Publicité sponsorisée

les enseignants N.U et les non payés N.P sud kivu

Dans un point de presse tenu jeudi 6 août 2020 à Kabinda, le secrétaire général du Syndicat des Enseignants du Congo(SYECO) dans la province de Lomami a demandé au gouvernement congolais de procéder au paiement des salaires des hommes de la avant la reprise des cours prévue le lundi 10 août prochain sur l’ensemble du territoire national.

Antoine Nkongolo affirme que le grand problème avant la reprise des cours, c’est le paiement sans condition des enseignants dits “Nouvelles Unités” par le gouvernement.

“Nous exhortons le gouvernement de s’acquitter notamment du payement du deuxième et troisième palier contenus dans l’accord signé entre le gouvernement congolais et les syndicalistes depuis 2019; l’uniformisation des salaires sur toute l’étendue du pays, et aussi la désinfection des écoles, la disponibilité des thermoflashs dans toutes les écoles pour la prise de température des élèves, l’installation des lave-mains dans les écoles, le port obligatoire des masques mais aussi le renforcement des établissements scolaires en matériels de protection contre la Covid-19″, a-t-il déclaré.

Dans la foulée, le secrétaire général de SYECO affirme que ces mesures permettront de limiter le risque de contamination de la pandémie à Coronavirus dans les écoles afin d’assurer un retour apaisé des enseignants et élèves finalistes pour parachever l’année scolaire 2019-2020.

Il faut signaler que la reprise des cours est fixée au lundi 10 août 2020 au sein du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) sur l’ensemble du territoire national après l’arrêt au mois de mars dernier suite à la pandémie de la Covid-19.

Daniel Ilunga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée