Le Coronavirus Covid-19 : une pandémie qui arrête le temps

Publicité sponsorisée

Coronavirus covid-19 pandemie

La Chine, l’Italie, la France, la Corée du Sud, l’Espagne, les USA, l’Iran, l’Algérie… sont comptés parmi les pays à haut risque où l’épidémie est fortement concentrée et causé plus de victimes qu’ailleurs.

En RDC, le  Chef de l’Etat a annoncé un train de mesure mercredi dernier pour contenir et limiter la propagation.

Mars 2020 aura été le mois de tous les dangers que le monde n’ait jamais connu depuis un demi-siècle. Une épidémie dénommée CORONAVIRUS  découvert en Chine en février, s’est vite répandu sur toute la planète terre depuis début mars jusqu’à ce jour.

De nombreuses victimes sont déjà enregistrées avoisinant une douzaine de milliers de morts dans beaucoup de pays du monde dont la moitié en Europe et où l’Italie bat le record en nombre de décès, plus de 5000 (cinq mille) déjà, suivi de la Chine continentale, environ 2800 morts, la France plus ou moins 600 décès, la Corée du sud, l’Iran puis la Colombie. L’Espagne aligne déjà plus de 1300 morts.

En Afrique, c’est l’Algérie qui est le plus touché avec une dizaine de morts et plusieurs cas suspects, suivi de l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Egypte, le Burkina Faso, le Rwanda voisin, où quelques personnes étaient testées positifs. Selon des statistiques livrées par la télévision officielle Chinoise le CGTM et confirmé par l’organisation mondiale de la Santé.

En République Démocratique du Congo, une trentaine de cas a été signalée parmi lesquels figurent une haute autorité du pays, la Ministre nationale de l’Economie et quelques personnalités politiques de haut rang proches du pouvoir. L’on dénombre déjà  trois cas de décès dont le DICARBA du Ministère de l’économie.

Selon un grand professeur Chinois basé à Paris qui intervenait samedi 21 mars au journal de la Télévision Chinoise, CGTM, la France pourrait connaitre un nombre très élevé des personnes contaminées qui peuvent avoisiner la centaine de milliers d’ici 15 jours si les mesures de confinement arrêtées par le Gouvernement ne sont pas respectées. Un avertissement dont les hautes autorités françaises devaient prendre très au sérieux a-t-il martelé dans son intervention.

La situation créée par COVID 19 a laissé la plupart de nations du monde impuissantes y  compris les pays européens visiblement dépourvus des moyens efficaces devant les aider à prendre correctement en charge, de milliers de malades qu’ils ont sous les bras. Par le simple fait qu’ils ne s’étaient pas préparés à cette menace. L’on compte déjà plus de 12000 décès du moins jusque samedi soir.

C’est à la suite de ce déficit, que certaines ONG Chinois, ont décidé de créer une équipe de secours  composé des médecins et expert Chinois qu’elles ont dépêché dans certains pays européens dont l’Italie, la France et Israël pour les aider à travers des recyclages, à prendre efficacement en charge les personnes atteintes de CORONAVIRUS

Plus de 300.000 personnes déjà atteintes dans le monde      

Des statistiques disponibles publiées par des médias internationaux (RFI, TV5-monde, CGTM) renseignement que plus de 300.000 (trois cent mille) personnes sont déjà atteintes le CORONAVIRUS dans le monde et 1 milliards vivent dans le confinement dont l’international congolais de football, Cédric BAKAMBU, qui a été lui, confiné à Paris en France. Où il se retrouve avec sa petite famille (son épouse et son unique fils) en attendant de rejoindre son équipe en Chine.

Le COVID 19 apparait comme une véritable apocalypse que l’humanité toute entière traverse. Et il est arrivé au moment le plus inattendu. Ce qui a pris nombre de pays au dépourvu.

Lire aussi : RDC / Félix Tshisekedi exhorte le gouvernement à arrêter un contrôle efficace des passagers étrangers pour prévenir le Coronavirus

Le seul remède  a déclaré le Directeur Général de l’OMS, Tedrhos ADAMHON reste la prévention. Il a, dans un point de presse, tenu Samedi à Genève, demandé aux jeunes du monde entier de prendre au sérieux cette pandémie de CORONAVIRUS qui existe réellement  et qui peut vous envoyer pour deux semaines à l’hôpital et même à la mort.

Le CORONAVIRUS n’est donc pas une légende ni le fruit de l’imagination de qui que ce soit, mais une maladie qui menace la vie des humains sur cette terre.

 Les Chefs des confessions religieuses appellent à l’observance des règles d’hygiène.

Les Chefs des confessions religieuses (Catholique, Protestants, Kimbanguiste, Salutistes, Musulmans, Orthodoxes et églises indépendantes et de réveil) ont  appelé les jeunes congolais et les adultes à observer les consignes et les règles d’hygiène édictées par le Chef de l’Etat le Mercredi 18 mars dernier.

Nous devons tous nous soumettre à ces consignes, le lavage régulier des mains, le port de masque et des gans, la non fréquentation des milieux bondés de monde… Comme les stades de football ou d’autres disciplines sportives, les terrasses, boites de nuit, débits de boissons, écoles, universités, églises et lieux de culte, les salles de fêtes et funérariums…  l’usage de l’eau chaude comme boisson… etc. a déclaré l’abbé Shole, porte-parole des Chefs de confessions religieuses.

Si nous voulons survivre et éviter la contagion, de cette épidémie, observons les consignes. Dans l’entretemps l’économie du monde entier s’en trouve secouée.

L’économie touchée

L’activité économique connait une baisse très sensible et crée le chômage en écartant bon nombre d’employés et d’ouvriers du circuit de production. Des pays fragiles comme la RDC où les Populations peinent  déjà à survivre en temps normal, vont selon des spécialistes, payer un prix fort. Ce qui nécessite l’intervention des Pouvoirs publics qui doivent soutenir les entreprises et autres services par un financement quasi obligatoire les jours et semaines à venir.  

 

Jean – Pierre SEKE/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée