Kinshasa : la marche des jeunes Kabilistes interdite par Gentiny Ngobila

Jeunes Kabilistes marche

La marche des Jeunes Kabilistes qui devrait avoir lieu ce mercredi 18 novembre 2020 est interdite par le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

Le numéro 1 de la ville de la capitale congolaise justifie cette interdiction par le fait que cette ASBL a changé d’itinéraire à la veille de l’activité voulant manifester plutôt au centre ville de Kinshasa, siège des institutions étatiques.

En revanche, cette jeunesse de Joseph Kabila dénonce une dérive dictatoriale au pays.

“La dictature s’installe en violation de la constitution de la République “, dénoncent ces jeunes pro Kabila.

Ils disent ne pas comprendre que leur manifestation soit par deux fois interdites alors que celle de l’Union pour la démocratie et progrès social (UDPS) était autorisée.

En dépit de l’interdiction de l’autorité urbaine le samedi dernier, les jeunes Kabilistes avaient tout de même tenté de manifester dans la commune de Lemba pour dénoncer la violation de la constitution par le président de la République.

La police avait fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser ces jeunes.

Quelques uns d’entre eux, ont été interpellés.

Pour les jeunes Kabilistes, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila s’est montré “injuste ” dans sa décision d’autoriser le parti présidentiel à descendre dans la rue et non la jeunesse Kabiliste.

Pourtant, se plaignent les pro Kabila, ils ont été le premier à saisir l’hôtel de ville.

Les pro Kabila fustigent “un deux-poids-deux- mesures ” de la part de l’autorité urbaine.

Signalons que cette marche initiée par les jeunes Kabilistes a pour objectif de “vouloir battre le pavé de la capitale congolaise pour appeler au respect strict de la constitution “.

Hardy Kashama/L’INTERVIEW.CD