Kasaï Central – Tueries à Bakua Nkenge : le député national Lukono Sowa regrette la léthargie du gouvernement congolais

Dominique Lukono Sowa

Après deux jours de tension à Bakua Nkenge à cheval entre le territoire de Demba et Mweka suite à l’incursion des miliciens Kuba du territoire de Mweka, incursion ayant fait deux morts, une dizaine de maisons brûlées et plusieurs personnes blessées dans le camp de Bena Lulua, le député national élu de la circonscription électorale de Demba sort de son silence.

Dominique Lukono Sowa qui condamne ces actes de barbarie regrette que le gouvernement de la république démocratique du Congo se soit caractérisé par une léthargie jusqu’au coulement du sang, pourtant les deux communautés vivent en chien et chat depuis plusieurs jours maintenant.

Cet élu du peuple dit avoir adressé une lettre aux autorités compétentes pour une intervention rapide, afin qu’une solution soit trouvée entre la communauté Lulua appartenant à la province du Kasaï Central et celle de Kuba originaire de la province du Kasaï qui se disputent la propriété de cette cité.

Toutefois, le député Lukono Sowa appelle les deux camps opposés au calme, surtout au peuple Lulua de ne plus penser à une quelconque vangence de toute nature.

Notons que les deux provinces sœurs, Kasaï Central et Kasaï, pourtant issues du démembrement de l’ex province du Kasaï Occidental réclament chacune la paternité de la cité de Bakua Nkenge.

Lors des événements, il y a deux jours, plusieurs biens de valeur, notamment les dépôts de denrées alimentaires ont même été brûlés par les miliciens Kuba, au-delà de perte en vies humaines.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD