Kasaï Central : Paie des agents de l’état, le chef de division provinciale de cultures et arts sollicite le changement des banques exécutantes

Sud-Kivu : Les banques et coopératives accusées d'escroquerie

Les inquiétudes ne cessent d’être enregistrées à chaque fin du mois lorsqu’il s’agit de la paie des agents et fonctionnaires de l’État à Kananga, capitale de la province du Kasaï Central.

Plus d’une fois, ces agents de l’État dénoncent beaucoup d’irrégularités qui émaillent chaque période de paie dont la responsabilité est confiée à la banque commerciale du Congo.

La dernière en date est du chef de division provinciale des cultures et arts qui s’indigne que la paie des agents de son ressort intervienne toujours avec grand retard chaque mois.

Il accuse à cet effet le responsable de la BCDC-Kananga d’être à la base de cette situation.

“Chaque mois, la banque commerciale du Congo aligne ma division toujours en retard après que tous les services soient servis.
Elle nous paie le 40, le 45 voire même le 50.
Ils le font par force”, a lancé Bernard Bambi, chef de division des cultures et arts à la presse locale ce lundi dans la soirée.

À cet effet, Bernard Bambi demande que les autorités compétentes accordent leur paie à une autre banque.

“II y a plusieurs autres banques commerciales à Kananga, je ne vois pas pourquoi nous devons tous être obligés d’attendre seulement la BCDC. L’état peut partager cette tâche pour assouplir notre difficulté” indique t-il.

Les sources proches de la banque commerciale du Congo à Kananga indiquent par ailleurs que la programmation de la paie n’est pas une affaire locale, mais c’est plutôt Kinshasa qui envoie les listes auxquelles la BCDC se réfère.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD