Kasaï Central : « Nos émoluments ne sont pas une faveur ou un cadeau qu’on nous doit, mais plutôt notre droit le plus légitime « , a déclaré le député Jean Claude Tshilumbayi

Publicité sponsorisée

Jean Claude Tshilumbayi

Au dernier jour de la session de mars qui s’est clôturée ce vendredi à l’Assemblée provinciale du Kasaï Central, le député Isaac Jean-Claude Tshilumbayi a tenu à informer le bureau de cet organe que depuis plusieurs mois, certains députés touchent leurs salaires à la comptabilité de la province, à l’insu d’un autre bloc des élus provinciaux.

Une paie sélective qui ne s’explique pas selon l’élu de la circonscription de Luiza qui a condamné fermement cette façon de faire.

« Depuis que nous sommes députés nous n’avons été payés que pour 2 mois. Il y a 8 mois que nous sommes pas payés, et nos émoluments vont jusqu’à 35 voire 40 millions des francs congolais par député « , a indiqué Jean Claude Tshilumbayi au cours de la plénière.

Il a tout de même indiqué que, ces émoluments ne constituent pas une faveur, plutôt le droit de chaque élu du peuple.

« Nos émoluments ne sont pas une faveur ou un cadeau qu’on nous doit, mais plutôt notre droit le plus légitime « , a-t-il lâché.

En réaction, le président de l’organe délibérant du Kasaï Central a demandé que la question soit étudiée par une commission devant dégager une lumière sur la quote-part de chaque député, tenant compte de ceux qui ont été servi par le gouvernorat de manière régulière.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée