Kasaï Central: Le président de l’assemblée provinciale condamne le tribalisme

S’adressant à la presse au capitole, siège de l’assemblée provinciale du Kasaï Central ce week-end dernier Patrice Aimé Sesanga, président de cet organe délibérant a fustigé l’esprit séparatiste qui tente de s’installer dans la ville de Kananga.

Le speaker du parlement provincial au Kasaï Central indique qu’il se fait entendre des terminologies discriminatoires à l’égard des ressortissants de certaines tribus pour des fins inavouées.

Patrice Aimé Sesanga évoque par exemple le terme “unité Kasaienne” que les Lulua utilisent pour discriminer les communautés considérées de secondaires à la tribu Lulua.

“Cet esprit séparatiste n’est pas de nature à favoriser la cohésion provinciale ni de contribuer au développement de la province du Kasaï Central. Je suis totalement contre cette discrimination tribale car personne n’a jamais choisi d’être née dans telle ou telle autre tribu. Il faut combattre ce genre de discrimination sous toutes ses formes”, a indiqué le président Sesanga.

Le patron de l’assemblée provinciale du Kasaï Central a, à cette occasion, invité les centres kasaiens à promouvoir l’unité et à bannir le tribalisme qui, selon lui, est une arme de faible.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD