Kasaï Central : la CNDH appelle à la libération des prisonniers détenus pour des faits bénins




Prison centrale de kananga

Dans un message publié ce mercredi 1er Avril 2020, la coordination provinciale de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) appelle les autorités judiciaires à se conformer aux mesures préventives du Coronavirus telles qu’edictées par le président Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Se référant aux statistiques actuelles dans les maisons carcérales du Kasaï Central, la CNDH estime que la surpopulation carcérale en province peut être un moyen rapide et facile de transmission et de propagation du Coronavirus.

Lire aussi

Covid-19 : l’ONU appelle à la libération des détenus les plus âgés et ceux malades, ainsi que les délinquants présentant un risque faible

Maître Vincent KAYEMBE TSHIAMUMANYA, Coordonnateur provincial de la CNDH au Kasaï Central invite les autorités de la justice militaire et les procureurs généraux au respect des instructions du procureur général près la cour de cassation, afin de procéder à l’amnistie et aux mesures de grâce pour les détenus dont les faits sont jugés bénins, ce qui va prévenir le danger de l’ennemi invisible qui n’est autre que la pandémie de COVID-19.

Pierre Love MUKENDI