Kasaï Central : “3 mois suffisent pour les travaux anti-érosifs ” (D.P Office des routes)

erosion Kasai ovd

Les travaux de lutte contre les érosions ont été lancés par le directeur provincial de l’office des routes de la province du Kasaï Central le mardi dernier à Kananga.

Selon les estimations faites en terme de durée d’exécution de ces travaux, John Musans Rubemb, directeur de cette entreprise étatique au Kasaï Central parle de 3 mois, en raison d’un mois sur chaque site érosif.

“Nous ferons un effort de tout terminer au bout de 3 mois, car nous avons reçu du gouvernement central un acompte de 160.000 dollars américains pour débuter l’intervention “, a-t-il précisé dans une audience avec le bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central ce mercredi.

Il y a quelques mois passés, l’office des routes du Kasaï Central avait élaboré un état de besoin pour endiguer les érosions qui menacent la disparition de la ville de Kananga aux différents endroits sur la nationale numéro 1.

Le gouvernement de la république démocratique du congo a ainsi réagi pour que les travaux soient exécutés sur 2 sites seulement.

Avec l’implication de l’autorité provinciale, une manœuvre a été faite pour qu’un troisième site soit inséré, vu le danger que court la ville chef-lieu du Kasaï Central.

Côté Assemblée provinciale, le rapporteur qui fait office du président en mission a indiqué qu’un contrôle permanent sera fait pour se rassurer de l’évolution des travaux.

“L’argent envoyé à une mission, nous sommes convaincus des explications données par le DP de l’office des routes et nous allons suivre de près le déroulement de travaux pour que même un rond ne soit utilisé à une autre fin “, a lâché le député Joseph Kalamba.

Notons que les 3 sites retenus pour ces travaux sont notamment Bena Mande, Bena Mukangala et Tubuluku.

Sur ces sites, la nationale numéro 1 est presque coupée après la pluie qui s’est abattue la nuit du samedi au dimanche dernier.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD