Kananga : les jeunes filles et femmes outillées sur le leadership et le mantorat

Publicité sponsorisée

kasaï (FMMDK)

Au bout de 3 jours de participation à l’atelier sur le leadership féminin, la lutte des violences basées sur le genre et le mantorat organisé par l’ONG femme main dans la main pour le développement du kasaï (FMMDK) appuyé par l’UNFPA dans le cadre du projet justice, autonomisation et dignité de la femme, une centaine des filles et femmes ont eu des notions sur comment devenir leader dans sa communauté.

Plusieurs autres matières ont également fait l’objet des échanges sanctionnés par la remise des brevets aux participantes.

À en croire la secrétaire exécutive de FMMDK qui a organisé ces assises, l’objectif était d’offrir un terrain d’échange d’expériences en vue de préparer une relève en leadership féminin.

« Nous avons l’obligation de rapprocher les jeunes filles auprès d’autres femmes qui ont déjà fait les noms, qui travaillent et qui sont célèbres dans notre ville afin de coacher ces jeunes à devenir comme nous, et faire même plus que ce que nous représentons maintenant », a dit la chef de l’administration de FMMDK.

Plusieurs femmes leaders de la province du Kasaï Central en général et en particulier celles de la ville chef-lieu de cette province ont initié les jeunes à viser loin pour la réalisation de leurs rêves, en partageant l’expérience de leurs parcours.

Le gouvernement provincial qui s’est fait représenter par Fabrice Bena, conseiller au ministère du genre, enfant et famille a émis le vœu de voir les participantes à cet atelier mettre en pratique les acquis de ce dernier.

Ouvertes le samedi 25 juillet dernier, ces assises de 3 jours ont tiré leurs rideaux sur une note de satisfaction pour les organisateurs ainsi que pour les participantes.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée