Kananga : le collectif des femmes dans la rue ce vendredi pour réclamer leur sécurité

Le collectif des femmes de la province du Kasaï Central projette une marche de colère et de protestation contre l’insécurité qui gagne du terrain la veille de Kananga depuis plusieurs semaines maintenant.

L’annonce est faite ce jeudi 10 Septembre 2020 à L’INTERVIEW.CD par l’une des femmes leaders impliquée dans la défense, promotion et protection des droits des femmes et filles au Kasaï Central.

Selon Nathalie Kambala Luse, le collectif des femmes du Kasaï Central est indigné de la recrudescence des cas de viols orchestrés par les hommes en uniforme qui opèrent en toute quiétude, à l’indifférence des autorités censées protéger les personnes et leurs biens.

“Nous sommes victimes d’une insécurité qui n’a pour cible que les femmes et les jeunes filles.
On nous viol, on ne respecte pas notre dignité.
Voilà pourquoi nous devons dire non à cette barbarie”, a lâché madame Kambala Luse.

Pour faire entendre la voix de la femme centre Kasaïenne, cette actrice de la société civile précise que l’autorité urbaine est déjà saisie par une lettre d’information des organisateurs.

Elle invite cependant toutes les femmes à venir participer massivement à ladite marche qui partira du rond-point Notre-Dame de Katoka jusqu’au bâtiment administratif où un mémorandum sera remis au gouverneur intérimaire de la province du Kasaï Central.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD