Kabare : Une fillette de 14 ans violée par trois anciens combattants d’un chef rebelle de Katana, la NDSCI hausse le ton

Publicité sponsorisée

Kabare Irhambi Katana.

Une fille d’environ 14 ans a été violée par trois anciens combattants qui travaillaient pour le rebelle Chance dans la soirée du lundi 19 septembre dans le village de Kabushwa, en groupement de Katana territoire de Kabare.

Lors du drame, la victime se trouvait dans leur champ entrain de cueillir des légumes lorsqu’elle a été surprise par ces immoraux qui ont surgi du parc. La société civile locale informe que cette dernière a été sortie de cette situation par d’autres personnes présentes dans des champs aux alentours après avoir entendu ses cris.

« Lorsque la fille a vu ces individus, elle a couru mais n’a pas pu se sauver. Ces bourreaux l’ont tous violé tour à tour. La fillette a crié et c’est alors que les habitants du même village qui étaient aussi dans les champs l’ont secouru et conduit au centre de santé de Kabushwa pour des soins appropriés », a expliqué le président de cette structure.

En outre, il a fait savoir que les bourreaux ont été appréhendés et conduits au cachot de la PNC de Cibimbi. Il craint par contre qu’ils s’échappent puisque l’effectif des policiers est réduit mais également leurs installations ne rassurent pas.

De ce fait, le précité sollicite l’implication des autorités politico-administratives afin que ces derniers soient transférés au parquet, à la justice de prendre le dossier en mains pour que la victime soit remise dans ses droits.

Pascal Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée