Haut-katanga : Willy Kitobo déplore la mauvaise négociation de cahier de charge de certains acteurs miniers

Publicité sponsorisée

Willy Kitobo Samsoni

Le ministre national des mines, Willy Kitobo Samsoni a fustigé la négociation du cahier de charge signé par l’entreprise SOMIDEZ dans le Katanga, et la communauté impactée par son projet d’un montant élevé à un million huit cents milles dollars. C’était au cours du deuxième jour de l’atelier sur l’exploitation du moratoire des concentrés du cuivre sulfure, lancé lundi 29 mars à l’hôtel Pullman Grand Karavia à Lubumbashi.

Les opérateurs miniers et la société civile ont réfléchi sur les questions tournant autour de l’exploitation des produits miniers non transformés.

Le représentant de la société civile, Fabien Mayani a, à cet effet, montré que sur 300 titulaires assujettis à la signature des cahiers des charges, 17 seulement ont signé avec les communautés impactées dont 8 jusqu’à présent, étaient approuvés par la commission provincial et un seul cahier de charge a reçu l’avis favorable et validé par l’arrêté du gouverneur de Lualaba.

Ce dernier, a insisté sur le défi qui doit interpeller toutes les parties prenantes dans le secteur minier. Il a tout de même suggéré au gouvernement provincial d’inventorier pour sanctionner les concernés.

S’agissant de la dotation de 0,3% du chiffre d’affaires, la société civile a reconnu que les règlements miniers violent le code minier.

Jean-Robert Djema/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée