RDC – EPST : après l’enquête de l’IGF au SECOPE, les écoles fonctionnant avec de faux arrêtés désactivées du fichier de paie

Publicité sponsorisée

Willy Bakonga

Le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a à travers un communiqué dont une copie est parvenue ce mardi 30 mars à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, annoncé la désactivation de toutes les écoles fonctionnant avec de faux arrêtés.

Cette décision intervient tout juste après l’enquête de l’Inspection générale des Finances (IGF) effectuée au Service de Contrôle et de Paie des Enseignants (SECOPE).

A en croire le ministère de l’EPST, près de 1179 écoles sont désactivées.

“Je me fais le devoir de vous informer que les écoles non conventionnées fonctionnant avec de faux arrêtés ainsi que leur personnel seront désactivés du fichier paie des enseignants”, lit-on dans ce communiqué signé par Jean-Marie Mangobe, secrétaire général.

Rappelons également que Delon Kampay, directeur national du SECOPE est aux arrêts.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée